Fermeture de FECIT par Administrateur

 

On ne le saura probablement jamais ! Personne ne sait avec certitude combien la Terreur a fait de victimes. Par contre, ce que l'on sait c'est que la terreur a créée une perversion populaire généralisée. Les bonnes âmes qui formaient le Tribunal Révolutionnaire, se plaignaient fréquemment que la guillotine ne pouvait couper qu'une seule tête par minute. Les joyeux terroristes de Bordeaux allèrent même jusqu'à ordonner que l'on construise une guillotine à quatre couperets.....une merveille du genre ! Quant au lugubre Robespierre qui exhortait les foules à purifier la Révolution de ses ennemis, il a fini par faire guillotiner des écoliers.

Pendant quatorze mois, le Tribunal Révolutionnaire envoya non seulement des milliers de gens à l'échafaud (innocents ou pas), mais il condamna un nombre incalculable de français à la déportation à la Guyane où beaucoup finiront sur l'échafaud. Il y a aussi ceux qui furent exilés à l'île de Ré ou entassés sur les pontons de navires français ancrés dans les ports de La Rochelle et de Rochefort, lesquels périront en grand nombre faute d'air, de soins ou de nourriture.

Pour augmenter le nombre des victimes, la Convention fit voter la sinistre loi des suspects (le 18 mars 1793) qui permettait d'envoyer à la mort tous ceux qu'on dénonçait comme hostiles à la Révolution. Il fut donc décrété que....."tout citoyen qui reconnaitrait un prêtre réfractaire serait autorisé à l'arrêter sur-le-champ et que, si ce prêtre était reconnu coupable, il serait mis à mort dans les vingt-quatre heures".

En exécution de cette loi, Fouquier-Tinville fit arrêter à Paris des milliers de gens suspects d'attache à la religion catholique et les envoya par "fournées" à la guillotine. En messidor 1794, plus de 400.000 détenus remplissaient les prisons de la France.

En province, des persécuteurs de bas étage, tels que Fouché à Nevers, Lebon à Arras, Carrier, l'organisateur des noyades de Nantes, Collot d'Herbois, le fusilleur de Lyon, rivalisèrent de cruauté avec les terroristes révolutionnaires de Paris. Ce fut partout une orgie de massacres entremêlés de scènes scandaleuses et révoltantes. Partout, la Révolution s'est ainsi déshonorée aux yeux du monde.
Les révolutions sont toutes les mêmes.

Les victimes des révolutions par Malvieni le 26-02-2013 (12:07:41)

 

 

Fecit © 2011